FAURE Collecte d’Huiles, Lyon :
deux catégories principales d’huiles usagées

Les huiles noires : elles comprennent les huiles moteurs usagées et certaines huiles industrielles utilisées par exemple pour la trempe des métaux ou comme fluides caloporteurs.

Les huiles claires proviennent de l’utilisation des catégories de lubrifiants cités dans le tableau. Elles sont réputées peu chargées en impuretés et en éléments polluants et donc faciles à valoriser sous forme de matière.

C’est le type de traitement que ces huiles doivent subir pour être réutilisées qui a conduit à cette classification. Les « huiles usagées » sont des déchets dangereux.

Elles ne doivent pas être confondues avec les huiles solubles usagées et autres fluides aqueux d’usinage, les huiles de friture d’origine végétale, les mélanges eaux-hydrocarbures pour lesquels les circuits de collecte et d’élimination sont complètement différents.

Camion-citerne de Faure

Les huiles usagées

Ces huiles sont classées dans la catégorie des déchets dangereux à cause de leur caractère polluant vis-à-vis du sol et de l’eau.

Nous nous occupons de l’enlèvement des huiles et des déchets huileux, puis nous les transportons vers les centres de traitement.

On distingue les classes d’huiles suivantes :

  • les huiles industrielles noires : huiles de procédé, huiles de trempe, huiles de laminage…,
  • les huiles industrielles claires : huiles diélectriques, huiles hydrauliques, fluides caloporteurs…,
  • les huiles de vidange moteur.