Calcul de votre « compte carboneArticles récents
par FAURE Collecte d’Huiles en Isère

Chez FAURE Collecte d’Huiles, nous avons souhaité prendre en compte l’ensemble de la chaîne entre votre site et l’élimination finale de vos huiles pour vous apporter en synthèse tout ce qui est important pour le calcul de votre « compte carbone ».
Pour parler de recyclage des huiles usagées, il faut définir les différentes sources d’émission de carbone.

Le recyclage des huiles usagées a été établi afin d’éviter que les huiles ne soient rejetées directement dans la nature. Elles peuvent se substituer au charbon en cimenterie ou permettre l’économie des émissions dues à la fabrication d’huile neuve par raffinage du pétrole. Il se révèle donc essentiel de s’assurer que les phases aboutissant à la reconversion de l’huile ne soient pas elles-mêmes sources de nuisance majeure.

La collecte, le stockage et l’élimination de vos huiles usagées de Lyon à Marseille

Les émissions de carbone dues à l’élimination des huiles usagées peuvent être étudiées au travers des trois étapes constituant leur cheminement du garage détenteur jusqu’au centre de traitement : la collecte, le stockage et l’élimination.

Transport de vos huiles usagées

Chaque jour, les camions 19t de la société FAURE Collecte d’Huiles sillonnent les routes afin de recueillir l’huile usagée chez les différents détenteurs de la collecte. Ces kilomètres parcourus sont synonymes de carbone diffusé dans l’air. En effet, en prenant connaissance de la distance parcourue et du tonnage d’huile récupéré, on peut évaluer les émissions d’une journée de collecte à l’aide d’un coefficient d’émission par tonnes kilométriques (fourni par l’ADEME) propre au PTAC du camion.

Transports d'huile par Faure

Collecte et pompage de l’huile

Lors du pompage de l’huile dans les réservoirs du détenteur, le camion reste en état de marche et continue ainsi à émettre du gaz carbonique. En adaptant le coefficient précédent à un facteur d’émission horaire on peut, en considérant le tonnage d’huile récupérée, déterminer le taux de carbone équivalent durant le remplissage du camion. L’opération est ensuite répétée lors du déversement de l’huile dans la cuve de stockage de notre société.

Stockage des huiles

Le stockage de l’huile n’est pas source d’émission en lui-même. Cependant, il implique le fonctionnement des bureaux de notre société. Cette activité englobe la consommation électrique, les différents trajets des employés ainsi que le carbone émis lors de la construction du site. Cet ensemble est réparti parmi les clients en conséquence de la durée de séjour de l’huile usagée dans les cuves et de la quantité stockée.

Pompage de l'huile des camions-citernes

Transport vers un éliminateur

De nouveau, l’huile est pompée par un camion 38t qui parcourt la distance séparant notre société de l’éliminateur. Le procédé de calcul est identique à celui du trajet de collecte, avec un coefficient d’émission adapté au nouveau PTAC.

Valorisation sur le site de recyclage

Enfin, l’huile parvient au site de valorisation. Celle-ci peut être destinée à la valorisation matière (obtention d’une nouvelle huile de base) ou à la valorisation énergétique (cimenterie). Ces opérations réalisées sur l’huile sont aussi sources d’émission de carbone.